Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT RICOH France

Oh ! Non pas le Mardi !!!

24 Septembre 2020 , Rédigé par CFDT RICOH France

Oh ! Non pas le Mardi !!!

Oh ! Non pas le Jeudi !!!

Bons ou mauvais pour les salariés,

les plannings d’activité partielle font débat !!!

Lors des dernières réunions, les élus CFDT ont interpellé la Direction sur ce point sensible…

De trop nombreux salariés se plaignent du jour, souvent imposé, d’activité partielle.

Des directeurs de service ont décidé sans avoir échangé avec les responsables et surtout sans avoir échangé avec leurs collaborateurs !!!

La Direction explique que ces jours chômés n’ont pas été choisis, mais définis selon l’organisation du travail, les besoins par équipe, les compétences de chacun. Mouais !!!

Pour ces salariés contraints, l’activité partielle sur 6 mois n’a plus le même intérêt et perçoivent cette disposition comme une contrainte ou une punition !!!

Les élus CFDT n’osent imaginer qu’il y ai eu discrimination !

Dans ce cas, notre Direction doit respecter l’égalité de traitement et les règles de non-discrimination, et organiser un roulement entre les salariés si tous les salariés ne sont pas satisfaits.

Même remarque pour les managers. Il est trop facile d’avoir tous les Lundis ou tous les Vendredis et imposer les Mardis ou Jeudis !!!

Chaque cas particulier doit être étudié !!!

De plus, dans cette période d’entretiens professionnels, la Direction précise :

Qu'il n’est pas permis de reprocher à un salarié d’avoir gardé son enfant durant le confinement !

Qu'il n’est pas permis de reprocher à un salarié d’avoir été en arrêt maladie durant le confinement !

Qu'il n’est pas permis de reprocher à un salarié de n’avoir pas fait de e-learning durant l’activité partielle !

Des remarques faites durant ces entretiens…

Il faut arrêter cela !!!

Enfin, une bonne nouvelle,

les élus CFDT saluent l’allongement du congé paternité

Revendication historique de la CFDT, l’allongement du congé de paternité porté à 28 jours pour toutes les formes de parentalité est une avancée sociale majeure.

Si la CFDT préconise à terme un congé de deux mois, elle salue l’étape franchie aujourd’hui. L’enjeu de l’égalité entre les femmes et les hommes passe par une meilleure répartition des tâches, une meilleure coparentalité, et une reconnaissance dans la société comme dans les entreprises de la responsabilité et l’engagement des pères.

Rendre automatique pour tous la moitié de ce congé à la naissance de l’enfant est une mesure de justice, et doit permettre à chaque couple de construire ensemble un équilibre dans l’accueil de l’enfant et l’articulation entre vie familiale et vie professionnelle. Tous, parents comme entreprises, nous avons à y gagner.

Vos élus CFDT sont à votre disposition, n'hésitez pas à les contacter sur cfdt@ricoh.fr

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article