Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT RICOH France

LA SOLIDARITÉ EXISTE, QU’ELLE NOUS SERVE D’EXEMPLE !!!

19 Juin 2018 , Rédigé par CFDT RICOH France

 

Chers collègues :

  • Du technique,
  • De l’administratif,
  • De la RH,
  • De la DAF,
  • De la vente,
  • Des services MDS

 

Pour ceux que j’ai la chance de croiser, j’ai toujours été à votre écoute et aujourd’hui je vous sollicite pour être à la nôtre et nous aider.

 

Mercredi 20 JUIN 2018 dès 08h30 et les jours suivants seront des journées tests pour nous salariés de Ricoh France !!!

                                                                                                                                                                                         

Ne nous trompons pas, il s’agit de montrer que les salariés de Ricoh France, de Ricoh Industrie France, notre usine de Colmar, sont unis et solidaires, quel que soit leur « syndicat d’appartenance » et leur service employeur.

 

Certains d’entre vous ont répondu, d’autres ne se sentent pas concernés, c’est le droit de chacun de suivre ou de ne pas suivre ce mouvement et je le respecte.

 

Ainsi, pour ceux qui voudraient suivre ce mouvement de grève, vous aurez 2 possibilités :

Vous rendre à Rungis en voiture, ou le faire devant vos agences principales.

 

Il suffit simplement d’envoyer un mail à votre manager la veille après 18h00 ou le jour même avant 08h30 lui disant que vous êtes en grève. (Mettez en copie un élu de votre choix, afin que nous puissions faire un comptage).

 

Pour ceux qui souhaiteraient monter à Rungis, seuls ceux qui ont un véhicule à usage privatif peuvent l’utiliser, pour les autres nous pourrons organiser du co-voiturage en fonction des personnes intéressées

 

Si vous utilisez votre véhicule personnel les frais d’essence et de péage sont pris en charge par le CE. Pour plus de renseignements contactez Stéphane BAUMANN et /ou Didier GUITHOU, trésorier et secrétaire du CE.

 

Une chose est sûre, si personne ne bouge nous serons traités comme des moins que rien par notre Direction Générale !!!

 

 

Plus nous ferons du bruit mercredi => plus ils nous entendront en France et surtout au siège Europe

 

Plus il y aura de grévistes => plus les remontées seront rapides car les actionnaires s’en mêleront au regard des problèmes occasionnés

 

SURTOUT, ils se souviendront que nous existons et que nous ne sommes pas que des vulgaires numéros de matricule dans le portail RH !!!

 

Nous pourrions plus facilement obtenir un PDV avec un accompagnement financier et professionnel digne de ce nom, diminuer le nombre de licenciements, améliorer les conditions de départ…

 

Enfin, bien que nous sachions que les conditions de travail de tous ceux qui auront la « CHANCE » de rester seront fortement dégradées, pour ceux qui ne se sentent pas concernés dites-vous que demain vous serez potentiellement les rescapés technique/administratif/RH/ DAF/commercial sur votre département avec

 

Que votre seul contact sera votre N+1,

Que votre agence de rattachement ne sera plus qu’un bureau vide,

Que vous irez récupérer ou restituer votre voiture à Rungis,

Que les agences, s’il en reste, seront parfaitement gérées et que l’entretien sera au top tous les jours avec des clim en bon état, des moquettes sans acariens ni puces, des lampes avec durée de vie illimitées, des gerbilles qui arrêteront de mourir et de se décomposer dans les faux plafonds… bref, les agences de rêves…

Que toutes les solutions seront installées et maintenues par vous,

Que c’est vous qui gèrerez au mieux vos déplacements toujours plus vite et toujours plus loin

Que pour que vous fassiez 5 inters et plus par jour, un système de géolocalisation deviendra nécessaire,

Que votre poste sera maintenu, jusqu’au prochain projet de délocalisation à l’étranger

Que vos horaires ne suffiront plus à finir votre travail

Que le traitement de vos dossiers commerciaux par l’Espagne sera parfait à 100%

Que si tel n’est pas le cas, vous pourrez les corriger en quelques secondes….

Que les litiges de vos clients seront parfaitement traités et rapidement clôturés

Que vos RTT, pour faire tout ce que vous avez à faire, seront inadaptés et donc réduits,

Etc…

 

Le tout avec la reconnaissance quotidienne que vous connaissez à ce jour, voire moins encore si vous le souhaitez… car au regard de tout l’accompagnement qui est proposé dans l’actuel PSE, la Direction estime certainement vous en donner largement suffisamment… et en conséquence, elle peut vous en donner beaucoup moins… facilement et sans frais !!!!

 

Il s’agit aujourd’hui de se battre pour que les salariés qui seront obligés de quitter RICOH France le fasse de manière digne et avec les indemnités à minima identiques à celles obtenues en 2013/2014 !!!

 

D’avance merci de votre soutien car sans lui vos représentants ne sont pas pris au sérieux par la Direction Général et par l’Europe lors des négociations qui restent inexistantes malgré nos efforts.

 

ET n’oublions pas que les salariés qui ne sont pas victimes ce jour du PSE,

le seront potentiellement et surement demain !!!

 

LA SOLIDARITE EXISTE, QU’ELLE NOUS SERVE D’EXEMPLE !!!

 

RICOH France et RICOH Industrie France

EN GREVE

MAIN DANS LA MAIN CONTRE LES PLANS DE LICENCIEMENTS

DU GEANT JAPONAIS

 

Suite à l’annonce du groupe japonais de mettre en place des restructurations d’importances chez RICOH France et plus récemment dans sa filiale industrielle de COLMAR, restructurations impactant potentiellement 650 salariés français les Organisations Syndicales des deux sociétés ont décidé un plan d’action d’envergure sur tout le territoire français.

 

Le mercredi 20 juin 2018 dès 08H30, le site de RICOH France à RUNGIS sera le siège d’un rassemblement de l’ensemble des délégations de salariés des agences de RICOH France et de RICOH Industrie France.

 

En parallèle dans l’ensemble des 40 sites de RICOH France et RICOH Industrie France les salariés seront en grève pour manifester leur colère.

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article